Si les objet avaient la parole- Catalogue

Les photographies sont de Jean-Gabriel Aubert

 

Néolithique

Hache à bouton

 

Cette hache a été utilisée par une femme ou un homme il y a de cela 5000 ans… Ne reste que la lame, l’armature en bois, en os ou en corne ayant disparu ainsi que l’éventuelle décoration telle que celles qui existent encore sur les exemplaires ethnographiques, comme cette hache polie de Nouvelle-Guinée du Musée d’Archéologie Nationale. 

Âge des métaux

Bracelet en bronze de l’âge du Fer

 

Il y a plus de 2500 ans, une jeune fille qui vivait dans ce qui sera le Finistère, accomplissait son voyage vers l’au-delà, vêtue de ses plus beaux vêtements et parée de bijoux sobres mais harmonieux, dont ce simple et joli bracelet en bronze qu’elle portait à une cheville. Le bronze, apparu en Armorique 1500 ans auparavant, était désormais d’usage courant, amplement utilisé dans la vie quotidienne pour divers usages, dont la parure pour les femmes comme pour les hommes. 

Description

Contexte

Histoire contée

 

Epoque romaine

Vase en céramique commune

Une céramique façonnée par un potier gaulois qui vivait au début de l’époque romaine. Une petite céramique qui tient bien en main, avec une contenance d’environ 1 litre et qui pouvait être fermée par un couvercle en bois ou en argile. 1 litre de quoi ? sans doute un breuvage, comme de la bière, du vin, de l’eau, du lait… Ou un produit alimentaire comme de la bouillie, un ragout, un fromage frais mélangé à des plantes aromatiques… Ou du miel ? De l’hydromel ?  Une substance médicinale ?  Une céramique qui a pu être consacrée avec son contenu aux divinités ou aux défunts. Ou une céramique de la vie de tous les jours, utilisée au quotidien pour boire, manger, préparer de la cuisine, des produits laitiers, stocker de la graisse, de l’huile, des aromates…

Une simple céramique qui pose beaucoup de questions. Mais pouvons-nous apporter des réponses ?

Description

Contexte

Histoire contée

 

Statuette en bronze

Au premier regard cette statuette semble familière, évoquant les innombrables figurines décoratives néoclassiques qui peuplent nos musées et nos brocantes. L’amour chevauchant un lion est une thématique relativement courue aux XVIIIe et XIXe siècles, allégorie du pouvoir de l’amour qui dompte la force brute.

  Pourtant, ce petit bronze est très éloigné de notre époque et n’a rien à voir avec la thématique de l’amour. Ce qu’il signifie est surprenant, étant hors de notre culture et de notre sensibilité.

Description

Contexte

Histoire contée

Epoque médiévale

Fragment de gisant au lion

Voici une belle tête de lion en marbre, à la somptueuse crinière soigneusement tirée en arrière sur le cou, le regard expressif avec de grands yeux en amande, la large gueule fermée. Un lion qui n’a rien de sauvage ni d’agressif, qui semble même nous regarder avec tristesse et compassion, comme s’il désirait attirer notre attention pour engager un dialogue silencieux. Et plus surprenant encore, si nous regardons bien, nous apercevons un pied humain sur le côté droit de la tête, un pied recouvert d’une chausse de mailles typique de l’armement défensif des chevaliers. 

Description

Contexte

Histoire contée

 
Monnaie ducale

Photographies bientôt disponibles

Quoi de plus banal aujourd’hui qu’une pièce de monnaie ? Cet objet du quotidien auquel nous ne prêtons qu’une attention utilitaire, a pourtant une longue histoire, et pas seulement une histoire économique. Avec une pièce comme celle-ci, nous sommes dans l’histoire culturelle  du duché de Bretagne.  Une pièce de monnaie, qui circule longtemps de bourse en bourse, est un véritable instrument d’affirmation idéologique et politique et porte des images symboliques de la légitimité d’une famille à régner sur le duché de Bretagne.

Description

Contexte

Histoire contée

Epoque moderne

Gobelet en argent

 

Flo Porée

Que signifient ces deux mots énigmatiques gravés en évidence sur la vasque d’un gobelet en argent du XVIIIe siècle ? 

C’est d’une histoire locale, celle des orfèvres dinannais, dont il est question, mais c’est aussi de la grande histoire maritime à laquelle a activement participé la Bretagne, dont nous parle cette inscription.

Description 

Contexte

Histoire contée

 

Pistolet d’arçon

 

Ce pistolet d’arçon est une arme à feu de poing, à l’usage des cavaliers. Il apparaît au XVIIe siècle et reste en usage une grande partie du siècle suivant. Son nom provient du fait que ce pistolet était alors accroché à la pièce principale d’une selle cavalière, nommée l’arçon. Il est principalement constitué de bois, bien souvent du noyer, ainsi que de métal, de laiton et de fer. Ce pistolet a une valeur particulière, réputé avoir été récupéré lors de la prise de la Bastille.

Description

Contexte

Histoire contée

Epoque contemporaine

Matrice d’imprimerie en bois

Au temps du Moyen Âge, Damon et Henriette s’aiment d’un amour indéfectible. Mais comme toujours, une belle histoire ne peut se dérouler simplement et le père d’Henriette, hostile à un mariage, décide d’enfermer sa fille au couvent. Les années passent et, apprenant que son amoureux est mort au combat, Henriette, désespérée, prend la décision de prononcer ses voeux et de consacrer sa vie à Dieu.

Mais la veille de la prise de voile pour devenir nonne, un jeune homme se présente à la porte et raconte une folle histoire : cela fait 7 ans qu’il recherche l’amour de sa vie et qu’il parcourt le royaume de France, de couvent en couvent, pour retrouver sa chère Henriette. En écoutant ce récit, celle-ci s’évanouit et c’est alors que Damon la reconnaît : les deux amoureux se sont retrouvés.

C’est le moment précis des retrouvailles qui est illustré sur cette matrice d’imprimerie destinée aux ouvrages et périodiques illustrés qui prennent leur essor dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

Description

Contexte

Histoire contée

 
Conque de Terre-neuva

 

« Un jour, dans le brouillard, nous avons perdu deux dorissiers. Cela a été terrible pour tous les marins. »

La vie était rude sur les morutiers qui partaient 8 à 9 mois, sans descendre à terre. La pêche se pratiquait avec les doris, à deux par embarcation (les dorissiers). Le principal danger, c’était la brume dans laquelle les marins pouvaient irrémédiablement disparaître. Le son âpre de la corne de brume représentait alors leur unique chance d’échapper au terrible destin de la perdition en mer. Cette conque de terre-neuva est bien plus qu’un bel objet du passé digne de figurer dans les brocantes. Ayant sans doute sauvé des vies, elle était à la fois outil emblématique du marin-pêcheur et instrument symbolique d’une vie de rudesse et d’aventure en mer lointaine. 

Description

Contexte

Histoire contée

 

 

Si les objets avaient la parole…

Image tirée de l’ouvrage « Une histoire du monde en 100 objets« , Les Belles Lettres, 2018

Présentation générale

Les objets du passé ont de tous temps attiré la curiosité voire provoqué la fascination. Les individus disparaissent ainsi que les époques et  subsistent de leur existence des objets qui ont survécu à l’épaisseur du temps. Qu’ils soient d’une apparente banalité ou qu’ils attirent l’oeil par leur forme, leur décor ou leur matériau, les objets du passé surgissent dans notre présent comme témoins d’un passé plus ou moins lointain, d’un temps révolu avec ses valeurs, sa culture matérielle et ses modes de vie très éloignés de nous. 

Marqués par l’épaisseur du temps, ils appartiennent au patrimoine scientifique mais aussi au patrimoine culturel puisqu’ils permettent de retrouver les traces culturelles des sociétés qui les ont créés et les traces individuelles des femmes et des hommes qui les ont fabriqués et utilisés.

Ils sont témoins de l’Histoire mais aussi passeurs  d’histoires. Que nous dirait un objet du passé s’il avait la parole ? Répondre à cette question est le défi qu’ont lancé les étudiants de master 2.

Un projet d’exposition

10 objets appartenant au musée de Dinan, représentatifs de 6 périodes successives (Néolithique, âge des Métaux, Antiquité gallo-romaine, Moyen Âge, XVIIIe siècle, XIXe siècle), ont été sélectionnés pour faire  l’objet d’une valorisation pour le grand-public qui prendra la double forme d’une exposition conventionnelle et d’une exposition numérique avec représentation de objets en 3D.

L’exposition virtuelle

Le projet consiste à réaliser une présentation interactive et multi-touch sur table numérique (Vari Tilt 55 pouces) avec représentation 3D des 10 objets et enregistrement sonore d’une histoire contée, ainsi qu’une animation numérique pour casques de réalité virtuelle

L’écran d’accueil de la table numérique présentera une frise chronologique au sein de laquelle seront insérés les 10 objets. Il sera possible de cliquer sur chacun d’eux pour avoir accès à l’environnement chronologique et culturel qui le caractérise ainsi qu’à l’histoire contée.

Les partenaires du projet

  • Université Bretagne Sud, UFR Lettres, Langues, Sciences Humaines
  • Ville de Dinan (prêt des objets)
  • Her-Bak Médias (conception technique de la présentation interactive)
  • Pilgrim Technology (numérisation 3D)

 

Theses en cours en 2020

Les étudiants inscrits en doctorat d’Histoire à l’UBS sont membres du laboratoire TEMOS, UMR 9016 du CNRS 

  • Elsa Bocher, La valorisation des ressources naturelles des îles australes françaises du XVIIIe au XXIe s. : acteurs, représentations et enjeux, sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Thomas Daniaux, Jouer en Gaule romaine. Culture ludique et sociabilité, thèse en codirection (Université de Fribourg et UBS), sous la direction de Véronique Dasen et Dominique Frère
  • Elisabeth Dodinet, Matériaux aromatiques des parfums antiques du 1er millénaire av J.-C. Problématiques de caractérisation et d’identification pluridisciplinaires à partir des résultats d’analyse des programmes Perhamo et MAGI de l’Agence Nationale de la Recherche, sous la direction de Dominique Frère
  • Julien Hillion, Le bataillon des « nuisibles. » La colonie pénitentiaire de Belle-Île-en-Mer (1880 – 1911), sous la direction de François Ploux
  • Kentigwern Jaouen, Création et premier développement des flottes françaises du Ponant (vers 1460 – vers 1520), sous la direction de Mathias Tranchant
  • Marine Jaouen, Pour une archéologie du cabotage lointain en Europe au XVIIIe siècle : l’exemple de la Jeanne-Elisabeth, sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Françoise Thomas , Pierre Le Baud (1450-1505) : homme d’Église, écrivain de l’histoire bretonne, sous la direction de Mathias Tranchant
  • Solène Vandroy, Parfums antiques et patrimoine muséographique. Etude archéologique comparative et valorisation des vases à parfum antiques des collections publiques de Bretagne, sous la direction de Dominique Frère
  • Yajaira Vargas Velasquez, Naufrages et récupération des cargaisons englouties dans la mer des Caraïbes (du XVIe au XVIIIe s.), sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Cécilia Vaucher, Le navire expérimental : laboratoire technique de l’innovation maritime en Bretagne (XVIIe s.-1er empire), sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Robert Veccella, Les aménagements maritimes en Océanie, de l’arrivée de Wallis à Tahiti à l’ouverture du canal de Panama, une politique d’équipement et sécuritaire d’accompagnement du développement des possessions françaises dans le pacifique (1767-1914), sous la direction de Sylviane Llinarès

 

2020-2021 Mémoires de master en Histoire contemporaine

  • Paul Bihoreau, Auguste Jal, un historien de la marine sous la Monarchie de Juillet, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Lorys Bonfils, Dominer par la vertu. L’imposition des vertus de la bourgeoisie dans l’espace public (1880-1905), sous la direction de François Ploux
  • Romain Caprio, Les croyances et le surnaturel dans la Bretagne du XIXe siècle, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Antoine Cidale, La politique pétrolière de la France sous Valéry Giscard d’Estaing, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Daniel Clément, La construction de la figure de Béla Kun dans l’opinion publique, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Lucas Ducos, La LVF, 1941-1945, mythes et réalités selon l’œuvre de Saint-Loup, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Kenan Emery, Les prisons maritimes à l’époque contemporaine, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Raphaël Fourmon, Le mouvement du réarmement moral (RAM), sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Arthur Hemard, Le rôle de la DCA allemande dans la défense du port de Saint-Nazaire durant l’opération Chariot, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Jérôme Kerjouan, Clemenceau et le Japon, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Nicolas Marc, Armée de l’air et résistance dans le Morbihan, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • François Naphle, Danielle Collobert Les jeunes années, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Jean-Pierre Poinsignon, Idelette Allier-Dugast, itinéraire d’une ethnographe, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Elsa Quinel, Evolution de la vulgarisation scientifique à destination des enfants dans la presse du début du XXème siècle jusqu’aux prémices de la Seconde Guerre Mondiale, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Arthur Tonnelier, Clemenceau et la marine de guerre : objet d’écrits dans la Justice, 1892-1902, sous la direction de Jean-Baptiste Bruneau
  • Nathalie Vernadat, Kreuzberg, Mainzer strasse, Seattle, Notre-Dame-des-Landes… Le Black Bloc : tactique d’auto-défense offensive contre quarante ans de domination néolibéral, sous la direction de François Ploux

2020-2021 Mémoires de master en histoire moderne

  • Charline Buland, Le répertoire et le parcours du compositeur Francesco Cavalli au XVIIe siècle, sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Jean-Marc Deschamps, Les Cancalais et la course durant la guerre de Succession d’Autriche (1744-1748), sous la direction de Philippe Hrodej
  • Ariane Jeaneau, Le voyage en Amérique du Nord du botaniste André Michaux et le transfert de nouvelles espèces botaniques, sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Océane Kerriel, Passagers et objets dans les navires de la compagnie des Indes entre la France et la Chine, sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Mathilde Le Meur, Étude d’un corpus numérique à partir du Dictionnaire universel de cuisine de Joseph Favre, sous la direction de Christophe Cérino
  • David Roussel, Port-Louis, un port colonial sur la route des Indes 1732 – 1781, sous la direction de Sylviane Llinarès
  • Tanguy Roussel, Gens de mer de Saint-Coulomb au XVIIIe siècle, carrières maritimes et familles, sous la direction de Philippe Hrodej
  • Samuel Sochon, La poste maritime en France au XVIIIe siècle, sous la direction de Sylviane Llinarès

2020-2021 Mémoires de master en Histoire ancienne et archéologie

  • Nadine Alfahel, La valorisation du patrimoine archéologique phénicien au Liban, sous la direction de Dominique Frère
  • Anne David, Un tournant historique de l’archéologie bretonne : le congrès celtique international de Saint Brieuc en 1867, sous la direction de Dominique Frère
  • Laurent Gauthier, La décision dans le théâtre grec du Ve siècle, sous la direction de Véronique Mehl
  • Rozenn Le Gleut, L’enfant et l’enfance chez Plutarque, sous la direction de Véronique Mehl
  • Camille Leroux, Les suicides des aristocrates romains du IIIe s. à 30 av. J.-C., sous la direction de Cyrielle Landréa
  • Pascal Pereira San Martin, La poix en Gaule: production et usage, sous la direction de Dominique Frère
  • Clara Plailly, La valorisation du patrimoine romain dans les départements du Morbihan et du Finistère, sous la direction de Dominique Frère
  • Manon Quentel, Les pouvoirs extraordinaires de Pompée, sous la direction de Cyrielle Landréa
  • Marta Riba Ocana, Le partage de la terre, des Gracques à l’assassinat de Clodius, sous la direction de Cyrielle Landréa
  • Virginie Stoeckel , Recettes médicinales en Etrurie, sous la direction de Dominique Frère