Contexte

C’est une imprimerie vosgienne qui crée une imagerie qualifiée “d’Epinal” à l’époque de la révolution française. Le succès est tel que c’est tout un univers d’images simples, souvent naïves, délivrant un message moral, politique ou religieux, qui devient une véritable culture populaire au XIXe siècle. Si les images connaissent un succès phénoménal au XIXe siècle c’est parce que la population pauvre, souvent illettrée, connait une « boulimie du regard ». L’Histoire de Damon et Henriette rencontre beaucoup de succès en Bretagne. Relayée par les chants populaires, elle illustre un amour vrai et constant, sans cupidité et empli de piété. Le texte qui entoure l’image sur les estampes indique le destinataire de ce discours : « la jeunesse ». La production iconographique est donc une forme d’éducation populaire, destinée à un public analphabète et rural, et vise à diffuser la culture catholique comme l’atteste l’inscription “INRI” qui est l’abréviation de « Jésus le Nazaréen roi des Juifs ». 

La technique de la xylographie (gravure dans une planche de bois), permet d’imprimer un ouvrage ou un périodique comportant plusieurs images colorées à un prix raisonnable. L’atelier des éditions Pierret de Rennes adopte ce dispositif technique à partir de 1824 mais disparaît en 1877, ne s’étant pas modernisé suite au développement de la lithographie qui a révolutionné l’imprimerie. 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.