Histoire contée

Une année s’était écoulée depuis que l’orfèvre était arrivé à Dinan, lorsqu’un vieil homme vint le voir pour une commande spéciale : son fils unique allait bientôt partir en mer pour la première fois, comme lui-même l’avait fait dans sa jeunesse. Superstitieux, il croyait fermement qu’une timbale en argent avait non seulement la vertu de purifier l’eau mais aussi le pouvoir de protéger celui qui la possédait.  Il demanda donc à l’orfèvre d’en fabriquer une pour que son fils pense à  lui lors de ses lointains voyages mais surtout pour qu’il ne lui arrive pas malheur.

Touché par cette histoire, l’orfèvre se mit immédiatement au travail. Il apposa le dernier poinçon la veille du départ du fils, tard dans la nuit. Aux premières lueurs du jour, le vieil homme arriva à l’atelier. Pour l’occasion, l’orfèvre avait glissé le gobelet dans une boîte en bois.

Aussitôt le gobelet en sa possession, le vieil homme se pressa d’arriver au port de Saint-Malo. A quelques rues, il pouvait voir le mât du bateau et ses drapeaux flotter au vent. Comme il avait peur d’arriver en retard, il hâta le pas. Heureusement, son fils n’avait pas encore embarqué sur le  lorsqu’il arriva au quai. Il lui glissa dans les mains la petite boîte en bois en lui priant de l’utiliser tous les jours. Le jeune homme ouvrit la boîte et, découvrant le gobelet en argent, il le prit dans une main et l’observa silencieusement sous tous les angles. Il effleura de son pouce l’inscription gravée sur l’objet, avec son nom de famille “Porée”,  celui d’une lignée fiers armateurs et l’abréviation de son prénom “Florent” . Il remit le gobelet dans sa boîte en esquissant un sourire, serra une dernière fois son père dans ses bras en pensant avec tendresse à toutes ces superstitions de vieux marin. Lui n’y croyait pas, la lecture de Voltaire et Diderot lui ayant appris à exercer son esprit critique. 

Pourtant, dès les premiers jours du voyage, le jeune homme ne manquait pas d’utiliser consciencieusement la timbale pour se servir à boire. Non pas parce qu’il croyait en ses capacités purificatrices, mais parce qu’il tenait à ce cadeau que lui avait fait son père.

Un jour, alors qu’il allait prendre de l’eau, une vague frappa la coque du navire et le jeune homme renversa le liquide par terre. Il s’était habitué aux remous des vagues alors il ne s’inquiéta pas. Il recommençait à se verser de l’eau quand la cloche d’alerte se mit à sonner. Dans sa précipitation, il laissa le gobelet sur une caisse en bois et se précipita sur le pont. C’était le début de la tempête, arrivée un jour plus tôt que prévu. Lui et les autres membres de l’équipage se battirent pour résister à la houle et au vent qui se faisait de plus en plus fort. Pendant que tout ce petit monde était en ébullition, le gobelet fut projeté au sol et une lourde caisse de métal tomba sur le bord de son pied. Le choc le projeta de l’autre côté de la cale, au milieu des provisions.

Lorsque la tempête se fut calmée, le jeune homme se souvint de son gobelet et il partit à sa recherche. Après un long moment, il le retrouva, légèrement cabossé.

Quelques jours passèrent, et une maladie commença à se déclarer à bord. Bien qu’elle ne fût pas particulièrement agressive, elle commença à toucher de plus en plus de marins et ceux-ci étaient trop faibles pour effectuer leur travail. Alors que la maladie avait déjà atteint le tiers des membres d’équipage, le jeune homme redoubla son utilisation du gobelet.

Lorsqu’ils rentrèrent au port quelques semaines plus tard, il fut un des seuls marins à avoir été épargné par la maladie.

S’il ne se disait pas superstitieux comme son vieux père, il emportait désormais précieusement son gobelet en argent lors de ses voyages en mer. Plus seulement par nostalgie de son père, mais aussi et surtout car un peu de protection surnaturelle ne pouvait pas de mal. 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.